La Fantasy NBA a ceci de passionnant qu’une fois la draft passée, les joueurs sont disponible pour être échangés entre les équipes. Toutefois, une forme de contrôle doit s’opérer pour éviter les abus et maintenir l’équilibre de la ligue.

Contrôle ou Autogestion ?

C’est au League Manager (LM) de définir les règles de la ligue, aussi est-ce à lui (ou elle) de choisir le mode de validation des échanges entre les joueurs. Le choix est simple : soit il garde le contrôle, soit il cède a la ligue la responsabilité. Sachez toutefois que le LM garde le contrôle de la ligue dans les deux cas, puisque son pouvoir de validation ou de veto reste valable quel que soit le paramètre choisi.

Contrôle du League Manager

Dans ce cas, le LM dispose seul du pouvoir de décision quant il s’agit de valider, ou non, un trade. L’avantage principal est le suivant : les trades dépendent de sa réactivité, et non d’un délai nécessaire à ce que la ligue se prononce pour ou contre le trade. Les conditions à réunir pour que le choix soit celui du contrôle par le LM sont un League Manager réactif, juste et qui recueille l’adhésion de sa ligue. Il ne faut pas laisser de place au non-dit, et des soupçons de favoritisme peuvent émerger. Ce format est particulièrement adapté aux ligues débutantes, où la plupart des membres découvrent la Fantasy.

Le vote de la ligue

Plus démocratique, le vote de la ligue permet d’impliquer les managers des équipes de la ligue, et permet de la souder. Le principe est simple : le LM définit un nombre de votes nécessaire au veto d’un trade, et dès que celui-ci est atteint, le trade est annulé. Si ce nombre n’est pas atteint, le vote est validé après la période de temps impartie pour que la ligue s’exprime. Il est très important de bien fixer les règles du veto.

Le veto existe en général pour éviter la triche (une équipe qui n’a plus d’ambition aide une équipe amie), mais le vote est souvent utilisé par les équipes pour garder l’équilibre de la ligue. De plus, tout comme on peut s’entendre pour les trades, il n’y a aucune raison que les managers ne puissent pas s’entendre pour les votes. Aujourd’hui encore, on a reçu le message suivant, de la part de l’auteur même de la proposition de trade :

Bon bah si Dimitri le véto, toi, moi, Tim, Ben et je vais voir Cyril on en a déjà 6. Il en faut combien, 8 ? Tu peux pas voir avec Paul aussi 🙂 ?

Bien essayé le smiley, mais en tant que League Manager, on doit garder une position neutre, même si nombreux des prénoms cités sont nos amis. A noter toutefois que si l’on avait décidé de mettre un veto, on aurait pu : le LM garde toujours le contrôle de la décision finale.

Les votes, quand, comment, combien ?

Le système par vote est parfait quand le League Manager a confiance en sa ligue, et que celle-ci comprend son intérêt à avoir cette liberté de s’auto-gérer. En général, le délai de consultation est de 48h, mais il est conseillé d’ajuster ce délai en fonction de la réactivité des équipes. Ce conseil vaut également pour les Waivers.

Il y a deux écoles quand il s’agit de choisir le nombre de votes nécessaires au veto d’un trade. Libre à vous de choisir celle qui vous semble la plus adaptée à votre ligue :
La moitié de la ligue : règle de démocratie simple et basique, il vous faut par exemple 8 votes contre dans une ligue à 16. Le veto est plus compliqué, mais vous avez la majorité, c’est indiscutable.
La moitié des équipes non-impliquées dans le trade : les deux personnes ayant réalisé le trade étant a priori d’accord avec leur transaction, on choisit de ne pas tenir compte de leur avis dans le seuil de veto. Ainsi, dans une ligue à 16, il suffit de 7 votes contre pour bloquer un trade. La formule est simple : (Nombre d’équipes dans la ligue – 2)/2

Notez par ailleurs qu’en tant que League Manager, vous pouvez changer ces choix en cours de saison, que ce soit le délai, le nombre de vote, où tout simplement le système de validation du trade.

Vous êtes League Manager ?

N’hésitez pas à poster les messages que vous avez reçu de votre ligue en commentaire, nous aussi on aime bien rire. Si vous n’êtes pas LM mais que vous avez reçu des messages de corruption, on prend aussi.

Laisser un commentaire