Avec la draft, les trades sont probablement ce qu’il y a de plus amusant en Fantasy. A force d’observer les traders fous, on commence à dégager les techniques de chacun. Aujourd’hui « l’arrosage ». Chez nous, on appelle aussi ça « une Lam ».

L’esprit

Contrairement à nos conseils pour mieux réussir vos trades, la tactique de l’arrosage ne se soucie guerre de l’analyse des besoins de l’équipe adverse pour augmenter les chances de transaction. Au contraire, l’arrosage consiste à proposer les même joueurs à toute la ligue, en espérant que l’une des équipes morde à l’hameçon. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

L’objectif est ainsi non pas de cibler le joueur qu’il nous manque, mais plutôt de se débarrasser des éléments indésirables de son roster, et de chercher de la valeur pure pour améliorer son équipe et éventuellement préparer un trade « chirurgical ».

La pratique

Afin que cette technique soit efficace, il est important de ne proposer que des trades à votre avantage. Pas trop bien sûr, sinon vous essuierez refus sur refus, mais proposez par exemple des joueurs en sell-high.

Le joueur type proposé dans un arrosage en règle est le Free Agent que vous venez de pick car il va remplacer un titulaire blessé. Accompagné d’un joueur que vous alignez régulièrement dans vos matchups, vos chances de succès s’en voient augmentées, et cela vous permet d’améliorer votre effectif sans bouleverser le vôtre.

Ne proposez pas de un-contre-un : plus une offre inclue de joueurs, moins elle est lisible. Et sur un joueur issu de la Free Agency, proposé seul, cela risque de se voir. Si vous avez échoué, vous pouvez proposer les même joueurs, mais contre d’autres. En revanche, il faudra proposer des joueurs différents la fois suivante.

Les règles de n’importe quel trade s’appliquent ici. Simplement, ce sont 15 cerveaux qui vont analyser votre offre au lieu d’un seul. Et c’est là dessus que vous jouez.

 

Laisser un commentaire