Dans une vente aux enchères, c’est celui qui met le plus sur la table qui remporte la mise. C’est votre capacité à gérer vos 200$ qui va déterminer le succès de votre draft. Les joueurs qui préparent leur draft auction ont généralement deux stratégies. Le Early Game, et le Late Game.

Early Game

En début de draft, il s’agit de miser gros sur un noyau dur de quelques joueurs. Ces joueurs doivent être complémentaires, solides et avoir du temps de jeu car vous devez sécuriser vos cinq catégories, car le choix sera limité plus tard. Si vous visez 2 des 5 meilleurs joueurs, attendez-vous à dépenser jusqu’aux trois-quart de vos 200$. Si vous en visez quatre, entre 120 et 160.  Essayez de choisir au moins un joueur hors-catégorie, comme Joakim Noah et ses AST.

Un mauvais Early Game
Un mauvais Early Game

Un exemple de Early Game avec un groupe de 4 joueurs qui constitue le noyau de l’équipe. Cette draft a deux points faibles.

Le noyau est certes concentré sur les FG%, FT%, AST, STL et PTS, mais 2 des joueurs sont souvent absents pour blessure.

Le top 4 a coûté trop cher, après avoir dépensé 186$, il n’y a pas assez de génie en nous pour détecter assez de breakout seasons pour espérer gagner la ligue.  A ce prix là, il doit y avoir au moins Lebron James.

 

En milieu de draft, il faut se concentrer sur des joueurs complémentaires de vos top picks. L’objectif est de se renforcer sur les cinq catégories de votre noyau, sans pénaliser les autres. Si vous manquez d’argent tôt dans la draft, choisissez avant tout en fonction des postes. Car dans une stratégie de Early Game, il vaut mieux faire vos paris en fin de draft, et l’on peut s’attendre à jouer avec la Free Agency plus tard.

Late Game

L’objectif du Late Game est de se composer un effectif compétitif de plus ou moins 9 joueurs sur les 13 de votre équipe. Il permet de profiter du manque d’argent de ceux qui ont misé gros en début de draft. Les cibles premières sont les joueurs du top 30-60 de la draft,  et vous pourrez jouer le dollar qui vous permettra d’avoir le joueur que vous souhaitiez, plusieurs fois.

Un bon Late Game
Un bon Late Game

Ici on voit une bonne draft Late Game. Il a gagné la ligue, et il n’a fait aucun trade. Sa draft est bonne car ses deux meilleurs joueurs lui ont coûté respectivement 32 et 33$, et ont terminé 15e et 22e.

Quatre catégories sont très fortes : les les 3PM, AST, STL et PTS. Les autres sont au dessus de la moyenne. Victor Oladipo n’a coûté que 3$, Thaddeus Young 8$ et Bradley Beal seulement 9$.

Kobe Bryant a coûté cher mais c’est un risque que le nombre des choix permet de prendre. Marcin Gortat et Spencer Hawes avant son trade à Cleveland ont eux, payé.

La plupart des top player étant proposés en général au début de la draft, c’est en général à partir du troisième ou du quatrième tour que vous entrerez en action. Veillez bien à surveiller le montant restant à vos adversaires pour identifier ceux qui ont encore les moyens de se payer le pivot que vous convoitez, mais qui en ont déjà recruté un ou deux. Cela vous permettra de l’avoir à coup sûr (ou presque).

Plus vous vous concentrez sur un nombre élevé de joueurs, moins chers, plus votre jeu s’étendra vers la fin de la draft. Car n’oubliez pas, c’est vous qui avez le dollar de plus. Attention toutefois à construire une équipe cohérente d’un point de vue catégories, surtout en H2H. On connaît tous au moins un joueur  ayant clamé « Je ne comprends pas, j’avais la meilleure équipe ! »

Le End Game consiste à conserver ce qu’il faut pour faire une razzia en fin de draft.

Au final

Il n’y a pas de bonne, ou de mauvaise stratégie. La plupart des joueurs raisonnent avant tout selon ce modèle, d’autres facteurs rentrant, et plus vous serez nombreux à adopter une stratégie Early Game, plus ceux qui ont une stratégie Late Game auront un avantage. Sachez donc qu’il faut toujours avoir au moins un backup pour vos cibles.

D’expérience, on dira que le jeu Early Game favorise une saison dynamique, notamment sur la Free Agency, tandis qu’un Late Game jouera plus sur la rotation de pièces draftées et permet plus de prise de risque. Maintenant, on sait tous comment une saison se passe : jamais comme prévu.

Vous devez préparer une draft auction et cet article vous a été utile (ou pas) ? Posez vos questions, on est là pour ça.

Laisser un commentaire