Et oui ! La moitié de la saison régulière 2015-16 est déjà passée, c’est l’occasion de faire le bilan. Premier article de la série : les pics de la Free Agency qui ont changé votre vie (ou pas).

Les meilleurs picks de la mi-saison

Will Barton – Alors que tout le monde attendait l’explosion de Gary Harris, l’ancien arrière des Trailblazers a littérallement explosé cette saison, profitant des absences de Danilo Galinari et Wesley Johnson. Auteur de sa meilleure saison, Will Barton cumule 16.5 PTS à 46% et 83%; 1.7 3PM, 6.1 REB et 1.1 STL pour seulement 1.5TO, ce qui suffit à le classer 29e au Player Rater d’ESPN à la publication de cet article. A noter des pointes à 31 et 32 points contre Portland et la Nouvelle Orléans en décembre, sauf accident, Barton devrait maintenir ces chiffres cette saison.

Jae Crowder – On attendait beaucoup de l’energy guy des Mavericks lors de son transfert vers Boston l’an dernier, mais c’est cette saison que l’ailier montre de quoi il est capable. Parmi les meilleurs stealers de la ligue, Jae Crowder totalise 13.9 PTS à 45% et 83%, 5 REB 2 AST et 1.8 STL dans un roster jeune et plein d’ambition. Plutôt à favoriser en Roto, Crowder est un joueur soldie qui ne fait mal nulle part (sauf à ses adversaires).

Omri Casspi – Beaucoup d’extérieurs dans cette sélection, et l’Israélien ne fait pas exception à la règle. 30 minutes de moyenne avec Rudy Gay comme principal concurrent au poste 3, Casspi apporte à Sacremento, et les Kings le lui rendent bien. Très bon shooter avec 51.5% aux FG%, Casspi gobe 6.7 REB par match et met presque 2 3PM. Petit bémol sur son FT% de 59%, mais avec un volume faible.

Zaza Pachulia – Recruté par Dallas après le départ de Tyson Chandler et le transfert avorté de DeAndre Jordan, Zaza Pachulia surprend son monde, et le pivot des Mavericks se classe 11e à son poste selon ESPN. En 28 minutes, le pivot Géorgien réalise un double double de moyenne avec 10.8 PTS et 10.5 REB. Bon aux deux %, 53% et 86% aux lancers-francs, Zaza est faible en BLK (0.4) mais fait son STL par match.

Kent Bazemore – C’est à Atlanta que se situe la dernière surprise de ce début de saison avec l’éclosion de Kent Bazemore. En 30 minutes, l’arrière shoot extrêmement bien (47% et 87%), score 12.8 PTS par match avec 1.7 3PM, 4.6 REB, 2.4 AST et 1.5 STL. Le demi-BLK par match est un bonus. Encore libre dans 34% des ligues ESPN, Kent Bazemore fait plaisir à voir, et ça se voir sur les stats de Kyle Korver.

On aurait pu les citer

Ish SmithTransféré des Pelicans aux 76ers le jour du réveillon, Ish Smith a immédiatement explosé, tant en minutes qu’en production. En témoigne ce 21 PTS 11 AST dans la victoire des Sixers (sic) contre les Timberwolves. Toutefois, le transfert est un peu tardif pour considérer Ish comme un steal de la Free Agency en cette première moitié de saison.

Cody Zeller – Comme Ish Smith, Cody Zeller a vu sa situation s’améliorer avec la blessure d’Al Jefferson, sa suspension pour consommation de marijuana, et sa re-blessure. Un peu plus tôt que le nouveau meneur des Sixers, un peu moins d’impact aussi, coucou Cody, on t’aime bien.

Lou Williams – L’ancien meilleur 6e homme de la ligue arrivait dans un backcourt encombré aux Lakers. Jordan Clarkson, le 2e choix de la draft D’Angelo Russell, et l’éternel Kobe Bryant. Au final, ce sont 14 PTS, 1.6 3PM, 2.6 AST et 1.1 STL pour Louis Louis. Draft en 116e position, il serait dans notre top 5 s’il était tombé sous la barre des 140.

Evan Fournier – Cocorico ! Dans son contract year avec le Magic d’Orlando, Evan Fournier a réussi un début de saison canon mais, comme l’an dernier, est retombé dans ses travers. Auteur de statistiques bien plus habituelles, on attend qu’Evan Fournier se réveille, ne fournissant plus l’impact incroyable qu’il avait en début de saison. Scott Skyles, si tu nous entends…