Une semaine depuis le début de la saison 2014-2015, c’est peu, mais déjà beaucoup pour un joueur assidu de Fantasy ! Les corps se dérouillent, les coaches cherchent leur rotation, certains joueurs explosent tandis que d’autres déçoivent… on aimerait tirer des conclusions mais c’est bien trop tôt !

Ne pas sur-réagir

La draft a très probablement été un moment très éprouvant : vous vouliez des joueurs, et vous ne les avez bien évidemment pas tous eus. Vous en avez surpayé certains, vous avez fait quelques steals, et vous avez misé sur un certain nombre de joueurs, mais il faut se rendre à l’évidence : tous vos joueurs ne sont pas au niveau où vous les attendiez.

Est-ce pour autant une raison de les échanger tout de suite ? Certainement pas. Vous avez passé l’été à préparer votre Fantasy draft, vous avez suivi la classe des rookies, fait vos projections, suivi les trades et la summer league… Laissez le temps à vos joueurs ! En début de saison, tout se met en place, petit à petit. N’oubliez pas que les stats que vous suivez en général sont les Last 15 ou Last 30, aujourd’hui 5 novembre, 10 jours seulement sont passés depuis le lancement de la saison ! Mais profitez-en : tandis que vous lisez cet article, d’autres suent à grosses gouttes. Profitez-en.

La stat à suivre : les minutes

Comment s’en sortir dans cette période cruciale de la saison ? Le volume de matches n’est pas suffisant pour se faire une idée du niveau d’un joueur, un pic à 40 points éclate une moyenne, une performance à 11 turnovers (bonjour Emmanuel Mudiay !) également. Non, à ce niveau, une seule stat compte : les minutes. Quelle que soit la performance d’un joueur, son coach a eu la pré-saison pour se faire une idée de ses rotations, et de ce point de vue, les minutes ne trompent pas. A moins que votre joueur ne joue de manière catastrophique et à moins que son équipe perd tous ses matchs par sa faute, alors il restera encore quelques semaines en poste, le temps de se régler et de trouver sa place dans un collectif peut être nouveau pour lui.