Chaque semaine, retrouver nos conseils pour le matchup à venir. Cette semaine, les Clippers jouent 5 matches tandis que 3 équipes n’en jouent que 2. Amis possesseurs de joueurs des Lakers, Raptors et Pelicans, toutes nos condoléances.

Les équipes qui jouent :

5 matches : LA Clippers
C’est la semaine où tout est permis avec les joueurs des Clippers. Semaine royale, n’hésitez pas à aligner leurs bons joueurs : Blake Griffin, DeAndreJordan, Chris Paul, mais aussi JJ. Redick et Jamal Crawford. C’est aussi la semaine où jamais pour voir Matt Barnes faire quelque chose de décisif.

4 matches : Atlanta, Brooklyn, Boston, Charlotte, Chicago, Dallas, Detroit, Golden State, Minnesota, Philadelphie, Phoenix, Portland, Sacremento,Utah, Washington.
A noter le calendrier particulièrement favorable de Dallas (Philadelphie, Houston, Utah et Denver) ainsi que celui des Suns (qui rencontrent deux fois Sacremento, ainsi que Charlotte et Orlando).

3 matches : Cleveland, Denver, Houston, Indiana, Memphis, Miami, Milwaukee, New York, Oklahoma City, Orlando, San Antonio
Principalement le 5 majeur à faire jouer pour toutes ces équipes. Attention toutefois aux joueurs interdits de back-to-back (2 matches en 2 jours) type Tim Duncan et Andrew Bynum. Les Pacers rencontrent le triumvirat le plus faible avec New York, Boston et Philadelphie. Des équipes faibles, et surtout sans pivot.

2 matches : LA Lakers, New Orleans, Toronto
Une semaine infernale car 3 équipes n’ont que deux matches. Ne faites jouer que les joueurs dominants, et encore, certains, comme DeMare DeRozan restent discutables. Pour vous, on a identifié Pau Gasol, voire Steve Blake (qui est en feu en l’absence de Nash et Bryant), mais aussi Rudy Gay qui malgré son shoot catastrophique régale à côté, ainsi qu’Anthony Davis à côté duquel on ne peut pas passer.

3 joueurs à faire jouer :

Les semaines se ressemblent pour John Henson qui n’est toujours pas titulaire mais a du temps de jeu en l’absence de Larry Sanders et Ersan Ilyasova. Profitez-en, c’est une de ses dernières semaines dans cette configuration. Il est costaud en block (2,5 de moyenne sur la dernière semaine), renforce votre FG% mais pénalise votre FT%. Et essayez de le revendre après !

Jeff Teague n’est pas vraiment un sleeper, loin de là. Mais son début de saison est tel qu’on ne peut pas faire l’impasse sur son début de saison monstrueux : 19,4 points à 44%, 9 passes, 1,5 STL. Le départ de Josh Smith a donné les clefs à Jeff qui s’appuie sur Al Horford pour ses pick n’ roll. Rien à dire. A faire jouer, et à cibler si vous ne l’avez pas.

Petit à petit, c’est Jordan Crawford qui prend place au poste de meneur, avec Avery Bradley décalé en 2, et ça marche ! Boston renoue avec la victoire, et tant que Rondo sera out, c’est Crawford qui débutera pour les Celtics. Sur les 15 derniers jours, il compile 12,6 points pour 1 3PM, 5 passes et 1,6 steals.

3 joueurs à laisser sur le banc :

Le coach des 76ers a décidé de reposer Michael Carter Williams pendant le road trip de son équipe, ce qui revient à dire que MCW jouera au mieux 2 matches. Aussi impressionnant soit son début de saison, Michael Carter Williams reste un rookie, et il est probable que son coach ne prendra pas le risque qu’il se blesse alors que les bons joueurs des Sixers se comptent sur les doigts d’une main.

Omer Asik a boudé tout le week-end et devrait revenir sous peu. Cependant, l’éclosion de Terrence Jones et les difficultés rencontrées par les Rockets lorsque les Twin Towers sont dressées n’en font pas un bon candidat pour votre équipe. Les rumeurs concernant son transfert sont toutefois de plus en plus insistantes, et l’on ne serait pas surpris que Houston le fasse un peu jouer pour le mettre en avant. Toutefois, Asik est un joueur qui a fait ses preuves l’an dernier, donc nous ne parions pas dessus.

Deuxième semaine que nous vous conseillons de le laisser sur votre banc :  Andrew Bynum. Certes il joue bien, mais a un temps de jeu limité (20 minutes au maximum), et surtout, il ne joue pas les back-to-back : avec 3 matches cette semaine dont deux consécutifs, attendez-vous à avoir un Bynum à deux matches et 40 minutes.

Le pari de la semaine :

On fait le pari : cette semaine, c’est la semaine de Steven Adams. Une performance incroyable contre Detroit avec 17 points, 10 rebonds et 3 blocks en 31 minutes, et un Kendrick Perkins décevant. Cette semaine, c’est celle d’Adams. Certes il n’a que 3 matches, mais on pense qu’il faudra beaucoup moins qu’une saison pour que Steven devienne titulaire à OKC

Laisser un commentaire