Chaque semaine, retrouver nos conseils pour le matchup à venir. Phoenix ne joue que 2 matches, le poste de pivot chez les New York Knicks. Les rotations désastreuses de Denver et de Cleveland. Quelques clefs pour le matchup 3 qui commence le lundi 11 novembre.

Les équipes qui jouent :

4 matches : Atlanta, Boston, Charlotte, Cleveland, Denver, Detroit, Houston, LA Lakers, Memphis, Minnesota, Milwaukee, Philadelphie, Toronto, Utah.
Gardez un oeil en particulier sur Houston, qui rencontre Toronto, New York, Philadelphie et Denver, des équipes faibles en défense et au début de saison discutable. Atlanta a un calendrier favorable, avec notamment 2 rencontres face à New York, grosse semaine de Jeff Teague en perspective qui va se frotter à Kemba Walker, mais surtout 2 fois Raymond Felton et MCW.

3 matches : Brooklyn, Chicago, Dallas, Golden State, Miami, Indiana, LA Clippers, New Orleans, New York, Oklahoma City, Orlando, Sacramento, San Antonio, Washington
Miami rencontre Milwaukee, Charlotte et Dallas, grosse semaine di big three en perspective, même si on s’interroge sur l’état de santé de Lebron James (chose assez rare pour être notée). Fans de Tony Parker, réjouissez-vous : hormis John Wall, TP rencontrera Michael Carter-Williams et John Lucas III et devrait se régaler. A noter qu’on attend le réveil de Danny Green qui aura l’occasion de se frotter à 2 des pires défenses à 3 points de ce début de saison.

2 matches : Phoenix
Le seul joueur à faire jouer de manière certaine est Eric Bledsoe. Etincelant depuis le début de la saison (20.3 PTS, 4.5 REB, 7,5 AST & 2 STL pour 4TO), 2 matches de Bledsoe, ça reste conséquent. On peut nommer Makieff Morris qui a exploser sur ses 2 derniers matches, mais les rebonds et les points sont les stats les plus simples à trouver, et Makieff n’a fait que 2 bons matches pour l’instant, même si ce sont les deux derniers.

3 joueurs à faire jouer :

Après une première saison décevante, le 2e choix de la draft 2013 commence à trouver ses marques cette saison. Sa première semaine fut inégale mais les stats sont là : avec 14 points à 55%, 7 rebonds, 1 steal et 2 blocks de moyenne, c’est peut être la semaine où jamais pour aligner de Michael Kidd-Gilchrist qui rencontrera Atlanta, Boston, Miami et Cleveland.

Un des joueurs de fantasy les plus sous-estimés de la ligue, Kyle Korver confirme son excellente saison 2013 (39e au Player Rater l’an dernier). Lou Williams toujours blessé, Devin Harris parti, Korver est solidement installé au poste de SG à Atlanta où il réalise un début de saison exceptionnel : alignez-le tant qu’il est bouillant, d’autant que les Hawks jouent les Knicks 2 fois et les 76ers. Pour ceux qui n’ont pas suivi son début de saison, jugez du peu : 14 PTS à 58.6%, 2.8 3PM, 4.2 REB, 1.7 STL et 0.7 BLK

Avec la blessure pour 4 à 6 semaines de Tyson Chandler, les genoux en coton de Stoudemire, la volonté des Knicks de ne pas recruter de 16e joueur ni de couper le petit frère de J.R. Smith, un match contre Charlotte plein de promesses (25 PTS, 8 REB), c’est le moment d’aligner Andrea Bargnani. Si décevant ces dernières saison, l’ancien joueur de Toronto a l’occasion de montrer à la NBA qu’il mérite une partie des attentes qui ont été placées en lui.

3 joueurs à laisser sur le banc :

Cleveland est décidément l’équipe qui aime surprendre à la draft. Après avoir choisi Dion Waiters l’an dernier devant Damian Lillard, les Cavaliers ont recruter un ailier qui a battu un record de nullité en NBA : Anthony Bennett. Il est bien évidemment trop tôt pour juger de son réel niveau un secteur intérieur complet, un gros début de saison de Tristan Thompson, de C.J. Miles et une blessure à l’épaule, on vous le dit comme on le pense : Bennett, pas encore. 

Denver est probablement l’équipe la plus décevante de ce début saison. Tout le monde espérait que les départs de Georges Karl et Kosta Koufos favoriseraient l’éclosion de JaVale McGee, et bien c’est mal parti. Le problème n’est pas tant dans les stats produites par l’ancien pivot des Wizzards que son temps de jeu. Avec 16 minutes de jeu en moyenne et un shoot complètement déréglé, McGee est plus une cible de buy-low qu’une option cette semaine.

Après son retour inattendu  le 30 octobre, Andrew Bynum ne joue que 14 minutes, ce qui est insuffisant pour produire des stats intéressantes, ancien all-star ou non. Ajoutez à cela que Mike Brown, le coach des Cavaliers, ne fera pas jouer Bynum samedi pour le second match de leur back-to-back, cela limite d’autant plus son intérêt. Il va falloir encore attendre un peu.

Le pari de la semaine :

Après la hype autour de Vitor Faverani, titularisé au poste de pivot aux Celtics, Boston a gagné son premier match hier avec Kelly Olynyk titulaire. Même si la victoire n’est probablement pas liée à sa présence, contrairement à la boulette incroyable de Dwayne Wade, le 13e choix de la draft 2013 a commencé le match, et même si ses stats ne sont pas impressionnantes, c’est de temps de jeu dont il a besoin pour s’imposer.

Un joueur à suivre :

Cole Aldrich : après avoir conseillé d’aligner Andrea Bargnani, ce conseil peut paraître étrange, mais on parle d’un réel pari ici. Ancien espoir du Thunder, cireur de banc à Houston, Cole Aldrich a une opportunité unique de gagner du temps de jeu après la blessure de Tyson Chandler. Seul réel intérieur de métier avec le vieillissant Kenyon Martin, on souhaite à Cole qu’il la saisisse. 3 matches cette semaine.

Laisser un commentaire