Afin de déterminer votre stratégie de draft, il est important de comprendre ce que vous apporte « le dollar de plus » en toute fin de draft. Voici vos différentes options dans la phase End Game de la draft.

Nous, on ne creuse pas.

C’est souvent en toute fin de draft que l’on fait les meilleures affaires car plus personne n’a d’argent. Sur les 6 derniers rounds de la draft auction, les joueurs partent en général entre 1$ et 3$.

Cela peut paraître insignifiant, mais on parle d’un rapport du simple au triple ! Un joueur produisant 50 Fantasy Points à 10$ est bien moins intéressant qu’un joueur en produisant 20 mais qui n’a coûté que 2$, pour peu que votre roster ne soit pas embouteillé.

Voici donc les possibilités qui s’offrent à vous en fin de draft, ce que cela vous permet, à vous et à vos concurrents.

 

Il me reste 1$

S’il ne vous reste qu’1$, vous avez probablement adopté une stratégie Early Game, ou une Late Game sur 9 joueurs. Quoiqu’il en soit, vous êtes en situation difficile. Vos choix de draft se limitent aux joueurs que vous allez soumettre aux enchères, car vous aurez besoin d’un second dollar pour enchérir sur un joueur proposé par une autre équipe.

Ce qu’il faut faire : 
– Ayez préparé une liste des joueurs estimés à 1$ et faite en sorte qu’elle soit longue, car vous verrez de nombreux joueurs vous passer sous le nez.
– Cherchez des joueurs dont personne n’a entendu parler. A ce stade de la draft, vous êtes dans la phase de paris.
– Proposez les joueurs que vous ne ciblez pas mais qui pourront susciter l’intérêt de vos adversaires. Il faut leur faire dépenser leur argent pour les tours suivants.
– Faites en sorte d’être parmi les derniers à compléter votre effectif : cela réduit la concurrence

Il me reste 2$

Ce dollar supplémentaire est très important : c’est lui qui vous permettra de surenchérir sur un joueur soumis par une autre équipe. Plus cette situation se présente à la fin de la draft, plus ce dollar a de valeur. Et le hurlement du joueur qui a proposé Eric Gordon en avant-dernier choix, espérant l’avoir pour 1$, ça, ça n’a pas de prix.

Ce qu’il faut faire :
– Soyez patient, vous êtes dans la position du chasseur.
– Soyez attentif aux fonds restant des équipes qui n’ont pas terminé leur draft : ceux à qui il reste un peu d’argent sont vos seuls adversaires.
– Proposez un joueur à 2$, vous éliminez un grand nombre de concurrents, notamment ceux qui sont dans votre situation.

Il me reste 3$

Situation encore plus confortable, ceux qui à qui ils reste 3$ ont la liberté de pouvoir surenchérir sur un joueur qu’ils ont proposé. Proposez un joueur à 3$ dans les trois derniers tours et vous êtes quasiment assuré de l’avoir. Cas typique des stratégies Late Game, ceux à qui ils reste 3$ ont l’occasion de peaufiner leur roster et de réaliser le plus de steals. Il faut toutefois avoir bien construit votre effectif au préalable.

Ce qu’il faut faire : 
– Faites-vous plaisir, c’est vous le King.
– Vous n’êtes sûrement pas seul dans ce cas : identifier les adversaires à qui il reste du cash.
– Proposez les joueurs qui vous intéressent mais qui ne les intéressent pas eux. Vous garderez de la marge pour les picks suivants.

Attention toutefois, c’est typiquement dans ce genre de stratégie qu’il vous restera de l’argent en fin de draft. Si c’est le cas, c’est mauvais signe : vous auriez probablement pu investir cet argent dans un joueur meilleur que celui que vous avez drafté.

Laisser un commentaire